Après la séance d’ostéopathie animale

Votre animal vient de bénéficier d’une séance d’ostéopathie animale. Voici quelques informations pour pérenniser au mieux le bénéfice des soins.

Les manipulations par l’ostéopathie peuvent entrainer des courbatures pendant deux ou trois jour. Le repos est préconisé pendant ce temps d’ajustement du corps.

Des recommandations pour la reprise du travail vous sont donnés en fin de séance. Elles ont pour but de re-mobiliser le corps du cheval de manière à facilité l’intégration de la libération structurelle ainsi que pour re-mobiliser les muscles et ligaments dans leurs globalité. Respecter ces recommandations, c’est aider votre animal pour que la manipulation perdure dans le temps et soit efficace. Ce temps dit de rééducation constitue l’autre moitié de la séance et donc de son bénéfice.

En ostéopathie, il existe plusieurs niveau ou couche de « blocage ». C’est parfois une lésion cachée qui est à l’origine de la perturbation du squelette. Celle-ci devrait s’améliorer mais si tel n’est pas le cas, une seconde intervention peut être nécessaire pour considérer plus avant cette lésion périphérique qui se sera ainsi présentée.

Le temps est un allié précieux du corps, trois à quatre semaines sont nécessaire pour que l’organisme s’adapte aux changement que la séance à proposée. Dans la cas où plusieurs séance peuvent être nécessaire pour rétablir l’équilibre du corps, trois semaines est aussi le délai à respecter avant d’envisager une autre séance. Dans tous les cas, le choix du traitement et la fréquence vous appartient.

Le créateur de l’ostéopathie A.T. Still a dit :

  • LA STRUCTURE GOUVERNE LA FONCTION, cela signifie qu’un organisme vivant ne peut pas fonctionner normalement si ses structures de maintien ont perdu une partie de leur mobilité.

En savoir plus en lisant la page Principes Fondamentaux de l’ostéopathie.

L’ostéopathie étant une approche holistique du corps, il est possible de constater une action conjointe sur l’état général de votre animal.

Les corps communiquent en permanence entre eux. c’est un échange inconscient et involontaire. Ainsi les tensions du cavalier se transmettent au cheval et inversement. Avec l’expérience j’ai pu constater que lorsque le cavalier consulte un ostéopathe humain pour lui, il aide aussi son cheval.

Je vous propose aussi à la réflexion cette phrase du Docteur Vétérinaire et Ostéopathe Dominique Giniaux :

Ce n’est pas parce qu’il y a une anomalie qu’il y a un problème.

Merci de votre confiance pour aider votre animal,

Christophe Dreyer.

%d blogueurs aiment cette page :