Avant une séance d’ostéopathie animale

 Information pour bien se préparer à une séance d’ostéopathie :

Votre animal va bénéficier d’une séance d’ostéopathie, voici quelques recommandation pour vous préparer au mieux au soin.

La séance d’ostéopathie se déroule généralement en 5 temps majeurs : 

  • La palpation à froid
  • L’ observation dynamique
  • La recherche des disfonctions (blocage) et du schéma fonctionnel 
  • L’équilibration, manipulations 
  • La rédaction d’un conte-rendu de la séance

Selon l’animale, ces étapes peuvent être adaptées au besoin et à la situation.

L’ostéopathe va libérer votre animal par des manipulation selon différentes techniques. Selon le praticiens et ses affinités, ces techniques peuvent varier. Il existe plusieurs approches différentes dont voici une liste non exhaustive de celle que je pratique quotidiennement : équilibration énergétique, manipulation structurelle, point clefs des méridiens d’acuponctures, et points réflexe musculaire et nerveux, chant dyphonique, libération par points d’appui et technique de déroulement des fascias, …

Le jour de la visite :

L’activité physique, le “travail » du cheval doit être terminé au moins une heure avant l’arrivée de l’ostéopathe. Les muscles, les articulations gagnent en souplesse à chaud. C’est pourquoi pour avoir une observation la plus efficace et précise possible le cheval doit être présenté à froid.

Avant l’arrivé de l’ostéopathe :

Pour les chevaux, un pansage complet est le bienvenue avant l’arrivée de l’ostéopathe incluant le nettoyage des pieds. Toutefois abstenez-vous d’utiliser de la graisse ou du lustrant. La peau et la qualité naturelle du poils sont des indicateurs précieux de l’état de santé de l’animal. La graisse sur les pieds peut être une gêne à la manipulation lors de la prise en main des membres.

Informations à communiquer en début de séance :

Le bon déroulement d’une séance se base sur un partenariat multiple, l’animal, vous son propriétaire ou cavalier et l’ostéopathe. Parfois ce partenariat inclus aussi d’autres professionnels.

En nous donnant vos constatations sur les modifications de mobilité et de comportement et que vous constatez, vous aider le praticien à affiner ses recherches.

Si vous avez un traitement médicamenteux prescrit par votre vétérinaire, celui-ci doit être suivi. Vous devez simplement en informer le praticien dès le début de la séance. Les anti-douleurs et anti-inflammatoire ont des actions qui modifient les perceptions et réactions de l’animal. L’ostéopathe doit en tenir compte.

Une médecine manuelle et holistique :

L’ostéopathie étant une approche holistique du corps, le praticien va considérer le corps comme une entité fonctionnant globalement. Il est donc tout à fait possible que la localisation du problème que vous constatez, ne soit pas le lieu de la cause primaire du problème, mais que sa partie visible. Le but de l’ostéopathe est de trouver l’origine de la perturbation.

Christophe Dreyer.

Petit citation à méditer par Dominique Giniaux, ostéopathe vétérinaire :

C’est rarement l’organe qui crie qui est coupable

Informations générales non contractuelles.

Pour prendre rendez-vous : 0624454648

%d blogueurs aiment cette page :