Le grand miroir

Et si c’était un jeu ? Oui l’existence au départ, un jeu ? L’objectif me découvrir moi-même. Comprendre mes stratégies pour nourrir mes besoins fondamentaux. Démasquer les croyances qui me limite. Affiner mon discernement pour être plus disponible et plus efficace.

Ce qui m’arrive n’est pas un problème, c’est comment je réagis à ce qui m’arrive qui créer un enjeu. Et quel enjeu ? Me parler de la partie de moi qui agit pour me protéger mais pas forcément au mieux pour mon épanouissement.

Alors si ça me parle de moi, qu’est-ce que ça dit et comment ça s’exprime ?

Je n’ai pas un problème,
je rencontre une difficulté. À moi dans être soit le problème ou la solution.

Justification, jugement de valeur, opposition (bien-mal, vrai-faux), émotions (agacement, colère, peur, … ) sont en faite des expressions stratégiques au service d’un besoin profond. Besoin de sécurité, de liens, de partage, d’intimité, de nourriture, de douceur, …etc…

Depuis quelques temps, je regarde les choses qui m‘active, m‘agace, me dérange, avec un autre regard et cela change profondément ma perception des choses et ma réactivité.

Je me demande de plus en plus si tout ce qui m’arrive n’est pas en faite un jeu de reflets

Par exemple, lorsqu’une personne m’agace car elle ne respecte pas la file d’attente. C’est bien un manque de respect, de considération. Je peux lui signaler ma présence et je me respecte et la respecte.

Cependant si la même situation me déclenche une profonde colère, il se peut que cette situation vienne réveiller un enjeu plus profond entre moi et moi : Comment je me respecte ?

C’est ce que j’appelle le grand miroir 🪞 : tout ce qui se passe à l’extérieur me parle en fait de ce qui se joue en moi (souvent malgré moi) pour se manifester à moi et que je le considère et que j’agisse pour changer la situation soit en faisant évoluer ma croyance, soit en changeant mon comportement vis à vis de moi même. Et je peux dire que souvent les 2 sont liés !


Et j’apprécie particulièrement la phrase :

l’autre n’est pas un problème à résoudre mais un humain à rejoindre.

Photo à de aku0131n  akdau011f

Et le premier humain à rejoindre c’est moi-même !!!

Souvent en mode recherche de solution, nous sommes plus 2 blessures qui se frottent que 2 humains qui souhaitent se rejoindre.

Par protection, nous manquons souvent d’empathie. D’abord en vers nous-mêmes et par conséquent aussi avec les autres …

Les chevaux vivent hors de ces enjeux et leurs présence est un profond soutien pour démasquer nos systèmes de croyances et nos stratégies inconsciemment en place pour répondre à nos besoins.

Avec plus de discernment, je peux adopter de nouvelles manières de faire plus respectueuses et qui ne sont plus profitable. Si vous aussi vous souhaitez être plus vrai et plus libre, les chevaux vous attendent et seront heureux de vous accompagner dans ce voyage intérieur !

Si vous aussi, vous souhaitez approfondir votre discernement, je vous propose de vous questionner en compagnie des chevaux, voici les thèmes des prochains stages :


Suivez-nous sur les réseaux :

Recevez des nouvelles (le jeudi) :


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :